Mise en sommeil de la caisse des écoles

Au nom de la cohérence fonctionnelle!!! et de la simplification administrative; une institution disparaît.

En effet, le conseil municipal du 6 décembre 2017 a voté la mise en sommeil de la caisse des écoles.

Simplifier c’est bien, mais parfois cela ne se justifie pas.

Pour en avoir été membre, je peux dire que cette institution avait toute son utilité.

Les directeurs d’école participaient au débat, donnaient leurs avis, leurs sentiments. Que l’on m’explique qui est plus à même de connaître les besoins des établissements, dans l’intérêt des élèves, si ce ne sont les enseignants.

Au nom de la cohérence fonctionnelle, que ne ferait on pas ?

Cette centralisation jacobine est dans l’air du temps; il faut éviter les débats, les réunions, ce n’est qu’une perte de temps… dixit l’autorité municipale. L’ouverture, la liberté d’expression, c’est fini.

Une analyse analytique des coûts deviendra difficile lorsque la caisse des écoles sera intégrée au budget principal. On ne connaîtra plus le coût réel de fonctionnement de la dite caisse. Le flou complet.

Il ne faut pas désespérer, la mise en sommeil a été votée pour trois ans avant la suppression définitive soit le 31 décembre 2020; donc tout espoir de renaissance est permis.