La force de la raison,

Je suis désespéré, lorsque je constate les difficultés économiques que connaissent la population de Pauillac, ses artisans, ses commerçants.

Je suis désespéré lorsque je constate la saleté de nos rues, parcs et jardins.

Je suis désespéré lorsque je constate le moral en berne de nos concitoyens. Ils ont le sentiment que devant eux se dresse un mur; le mur de la désespérance.

Pauillac est en train de mourir doucettement, mais sûrement. Les grandes promesses faites par l’équipe en place ne sont en grande partie pas tenues. L’endettement est maximal. L’avenir est sombre!

Aucune politique de redressement; ceci explique ma démission du conseil municipal; j’ai refusé de cautionner cette gabegie.

C’est pourquoi il faut réagir pour assurer l’avenir de notre cité,

C’est pourquoi il faut réagir pour assurer l’avenir de nos enfants,

Cest pourquoi il faut réagir pour que Pauillac retrouve son lustre d’Antan.

Pauillac doit redevenir la capitale économique du Médoc, Pauillac doit retrouver son charme, Pauillac doit retrouver son éclat, Pauillac doit retrouver sa notoriété et sa prospérité.

Pauillac doit être respectée.

Pour ces raisons, j’ai décidé de créer un groupe de réflexion d’où il ressortira un projet réaliste. Viendra ensuite le temps de la formation d’une équipe que nous présenterons au vote des Pauillacais aux municipales 2020.

Je voudrais que les Pauillacais sachent qu’il existe des solutions.

Les solutions, je les connais.

Je vous invite donc à me rejoindre pour commencer à travailler ensemble à l’avenir de notre ville, à seules fins de voir « Pauillac Autrement ».